Faire face à un décès compte parmi les épreuves les plus dures à surmonter. De plus, pour les proches du défunt, il faudra organiser les obsèques et assumer les frais funéraires. Bien souvent, les personnes endeuillées cherchent alors le moyen de réduire autant que possible les charges y afférentes. À ce sujet, comment procéder pour des pompes funebres pas cher ?

Se contenter de l’essentiel

Comme pour tout projet digne de ce nom, la demande d’un devis complet s’avère essentielle afin de gérer au mieux les dépenses. En effet, vous aurez une estimation du montant à payer, ce qui facilitera grandement la tâche. Il en est de même pour l’organisation des funéraires. Plus concrètement, il est primordial de distinguer les charges obligatoires et celles facultatives. Ceci dit, certains éléments vous seront indispensables tels que le cercueil, l’urne, la plaque d’identité et le corbillard. Il y aussi l’ouverture de caveau, les frais administratifs ainsi que les porteurs et le maître de cérémonie.

D’autre part, il arrive que l’agence de pompes funèbres propose des accessoires et prestations facultatives qui visent généralement à honorer une dernière fois la personne défunte et de faire en sorte que sa demeure soit paisible. Parmi ces accessoires, se classent les fleurs et les décorations très appréciées sans pour autant être indispensables. Pour un service funéraire low cost, il serait astucieux de se satisfaire des couronnes et autres fleurs offertes à la famille en guise d’hommage. En termes de décoration, vous pouvez librement partager votre peine et votre gratitude sans biens matériels, sans forcément décorer la pierre tombale. Pour finir, il est important de souligner que le livre de condoléances, la revue nécrologique et les faire-part du décès sont les plus coûteux. En effet, informer publiquement le tragique événement, puis remercier ceux qui ont pris la peine de se déplacer gonflent considérablement le « funeraire discount ». Vous pouvez alors vous en passer si nécessaire.

Quelles autres alternatives ?

Toujours dans une optique de service funeraire low cost, les personnes en deuil peuvent obtenir des aides de la part de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse, de la mairie du lieu du décès ou encore de la Sécurité sociale. Ces entités privilégient plutôt les personnes disparues dépourvues de familles ou amis, ainsi que les familles les plus défavorisées. En outre, pourquoi ne pas donner votre corps à la science au profit de l’enseignement médical et de la recherche ? En effet, cette option peu connue se révèle très économique étant donné que tous les frais liés à la crémation ou l’inhumation sont pris en charge par les centres de recherche et de santé. Pour cela, il convient d’approcher une des 28 entités de dons français pour qu’elles puissent vous remettre une carte de donneur.

Pour finir, l’assurance obsèques connaît aujourd’hui un succès sans précédent, car cette alternative décharge la famille endeuillée de toutes les dépenses relatives à l’organisation des obsèques. En contrepartie, le souscripteur doit verser mensuellement, trimestriellement ou annuellement des cotisations dans le but de constituer un capital réservé pour ce triste évènement. L’idéal serait d’y souscrire entre 55 et 65 ans. Plus vous vous souscrivez tard, plus les versements périodiques deviendront plus conséquents. D’autant plus qu’à partir de 80 ans, la plupart des compagnies d’assurances n’offrent plus de contrats aux intéressés.

Que choisir : inhumation ou crémation ?

Dans le cadre des funérailles pas cher, mieux vaut s’orienter vers la crémation. Cela s’explique par le fait que l’inhumation engendre des frais supplémentaires liés au cimetière, c’est-à-dire l’acquisition, la pose et l’entretien d’une pierre tombale. Sachez également que le lieu de la cérémonie compte beaucoup. Une concession funéraire en province, par exemple, reviendrait trois ou quatre fois moins cher qu’à Paris.

Autre astuce économique, il n’y a pas de mal à opter pour des urnes relativement simples et un cercueil en carton homologué peu coûteux, léger et personnalisable. En outre, les bois bon marché comme le pin ou le sapin feront également l’affaire.