Pour les salariés, l’arrêt de travail signifie la perte de revenus. Cela va créer des troubles au niveau budgétaire. Aussi, le décès d’un proche peut menacer l’équilibre patrimonial du reste des membres de la famille toujours vivants. Les garanties de prévoyance offrent l’opportunité de se protéger contre les risques d’accidents, la maladie, etc, du moins financièrement. Pour cela, quel professionnel doit-on choisir ?

Comparer les différentes offres des différentes compagnies

La comparaison de différents types de 3ème pilier en assurance n’est pas une mince affaire. Ce n’est pas toujours facile de trouver le bon pilier puisque les avantages et les inconvénients varient beaucoup. Afin de comparer les 3èmes piliers en assurance, on doit au préalable se renseigner sur différentes compagnies. C’est en comparant les professionnels et leurs offres que l’on pourra mieux s’orienter. Mais il est recommandé de ne pas prendre de rendez-vous avec un conseiller si on est encore en phase de comparaison. Sinon, on risque de faire une erreur en choisissant la mauvaise compagnie. En général, il faut que toutes les offres demandées soient identiques dans toutes les assurances bien évidemment.

La même cotisation pour comparer les frais

On doit mettre le même montant dans son 3ème pilier suisse quelques soient les demandes d’offre des compagnies d’assurance. Aussi, il faut que le mode de paiement soit le même. En effet, il existe des professionnels par exemple qui prévoient des frais si on opte pour un paiement mensuel. Alors, il est indispensable d’être clair sur le mode de paiement. Comme cela, le conseiller peut faire une offre qui inclut déjà les frais nécessaires en cas d’arrêt de travail ou de décès. Du coup, il suffit de comparer les frais et choisir le moins cher. Par contre, il faudra également faire une comparaison des prestations entre les compagnies d’assurance.

Comprendre et évaluer l’assurance décès

Le troisième pilier souscrit auprès d’un cabinet d’assurances est une offre qui inclut une assurance décès, une assurance invalidité et une épargne. Quand on parle de 3ème pilier, on ne fait pas forcément allusion à l’assurance vie. On peut alors ouvrir un compte épargne 3ème pilier sans devoir souscrire une assurance vie. En général, les compagnies d’assurance peuvent toutefois proposer cette assurance pour un contrat 3ème pilier. Cependant, l’épargne qu’on a constitué peut être transmise à ses héritiers en cas de décès, à son conjoint ou ses enfants par exemple, pour qu’ils soient à l’abri financièrement. Ainsi, ils peuvent faire face aux besoins qui pressent le plus.